Informations

Jusqu'au 31 décembre 2018
  • Musée

  • Tarifs

    • Accès gratuit à la salle la Doorgah

f/128

Le Musée Stella Matutina ouvre les portes de la Doorgah (salle d’exposition temporaire) au jeune et talentueux artiste, Antonio Prianon, un des auteurs de la revue Fragments.
Photographe passionné de sténopé, il n’a pas hésité à reprendre la technique de la caméra obscura du maître d’Art Léonard de Vinci, pour créer une forme de photographie argentique. 
Ses images, mélange d’impressions douces et témoignages rugueux, illustrent le dynamisme de la société réunionnaise en perpétuelle mouvance, figée sur la pellicule. 
D’octobre à décembre, à travers une quarantaine de photos, Antonio Prianon met à l’honneur la nature, la culture et le patrimoine de l’île de La Réunion. 
Accès gratuit à la salle la Doorgah. De 09h30 à 17h30.

Cette exposition illustrée d’une quarantaine de photographies sur le thème de la nature, la culture et le patrimoine de l’île de la Réunion ont tous un point commun, elles ont été prise avec un appareil photo rudimentaire de la chambre noire au cours de ces dix dernières années. 

Qu’est-ce que le sténopé : il s’agit est un dispositif optique très simple permettant d'obtenir un appareil photographique dérivé de la camera obscura. Il s'agit d'un trou de très faible diamètre. 

La construction d'un sténopé est extrêmement simple. Il suffit d’une boîte étanche à la lumière. Son intérieur doit être recouvert d’une substance noire et mate pour éviter la réflexion des rayons lumineux. L’une des faces est percée d’un petit trou, à l’aide d’une aiguille à coudre par exemple. Ce petit trou, qui est le sténopé à proprement parler, peut être percé dans un matériau différent de la chambre noire et être monté sur celle-ci comme un objectif photographique classique.

A l'affiche dans vos musées