Bilan des pontes d'Emma en 2015-2016

science-savoir

La tortue verte baptisée "Emma" qui avait déjà été observée en ponte en 2013, a pondu 4 fois entre le 23 décembre 2015 et le 8 février 2016. Elle a déposé dans le sable au total 440 oeufs, qui après une incubation variant de 45 à 52 jours ont donné naissance à 373 jeunes tortues.

Parmi elles, 324 ont rejoint la mer toutes seules; 1 est morte sur la plage, attaquée par des crabes ou des bernard-l’hermite; 48 ont été sorties des nids lors de l’excavation pour compter les oeufs et connaitre les taux d’éclosion et d’émergence. Parmi ces 48 tortues qui n’auraient pas pu sortir seules du sable, les tortues en forme sont parties en mer, celles qui étaient trop faibles ou blessées ont été ramenées au Centre de soins. Elles seront relâchées au large lorsqu’elles seront guéries et auront commencé à se nourrir et à grossir.

Les petites tortues en soins sont visibles pendant le circuit de visite de Kélonia.

Les taux d’éclosion et d’émergence sont plus faibles sur les nids qui étaient exposés au ruissellement des fortes pluies du mois de mars, ainsi qu'au piétinement.

Loca'Terre 14/5/16 - La saga d'Emma from BLABLA PROD on Vimeo.


Préserver les plages de ponte

En été austral, les durées d’incubation relativement courtes liées à des températures élevées, sont favorables à la production de femelles. Celles qui survivront reviendront pondre sur les plages de La Réunion…

D'où la nécessité d'ici là de préserver des plages favorables à la ponte, ce qui exige des plages sans lumière ni mouvement. C'est pour ces raisons que le programme mené par Kélonia pour la réhabilitation des plages de ponte, démarré en 1999 à St Leu et étendu depuis à l’Etang-Salé avec l’ONF, est capital ! Dans le cadre des mesures compensatoires de la Nouvelle Route du Littoral, d’autres plages intégreront ce programme.

Une tortue sédentarisée ?

Comme en 2013, Emma a été équipée d’une balise Argos en décembre 2015, ce qui permet aux équipes de Kélonia et d'Ifremer de la suivre en temps réel. Emma est toujours au large de St Gilles, alors qu’elle a terminé sa saison de ponte depuis début février ! La même situation avait été observée en 2013 avant que sa balise ne s’arrête…

Emma serait-elle la première tortue "non migratrice" de l’Océan Indien ? Cela signifierait qu’elle se nourrit à proximité de sa plage de ponte…

Ce comportement extrêmement rare chez les tortues marines, qui sont des espèces migratrices, a été décrit dans d’autres océans du globe.

La ponte d'Emma le 8 février 2016