Electra a survécu à une hélice de bateau

science-savoir

La dernière photo de la jeune tortue verte "Electra" prise en mars 2016, montre deux cicatrices sur le côté droit de la carapace, caractéristiques des blessures occasionnées par les hélices de bateau.

Electra a eu de la chance, car ce type de blessures est très souvent mortel.

Cette tortue verte est connue depuis 2010, année où elle a été prise en photo pour la première fois.

En 2012, Electra avait été baguée et équipée d’une balise satellite dans le cadre d’un programme d’étude des habitats de développements des tortues juvéniles de La Réunion.

L'équipe de Kélonia a pu donc la suivre de près pendant environ 6 mois, avant de récupérer la balise qui avait fini par se décrocher.

Electra semble bien habituée à la zone de St Gilles, où elle trouve à la fois ses ressources alimentaires sur le tombant récifal, et des habitats propices au repos… où elle peut se faire nettoyer par les poissons et dormir.

LA PHOTO-IDENTIFICATION DES TORTUES

C’est l’écaillure des profils de la tête qui permet d’identifier individuellement les tortues, comme les empreintes digitales chez l’homme.

Kélonia a développé un programme de photo-identification unique en son genre, qui permet de retrouver les tortues dans une base de données photographique : toutes les infos sont ici.

L'équipe de Kélonia souhaite d'ailleurs remercier l'ensemble des contributeurs de ce programme de science participative !!!