Les Actus de Kélonia - déc.2016

science-savoir

Mobilier de concrétion minérale

Kélonia et l’Ecole Supérieure d’Art de La Réunion (ESA) lancent un projet innovant de mobilier en concrétion de calcaire.

Le projet "MAF" (Minéral Accretion Factory) utilise le calcaire présent dans l’eau de mer pour provoquer son dépôt sur des structures métalliques parcourues par un courant de quelques volts. Une réaction d’oxydoréduction s’enclenche, du carbonate de calcium se dépose sur la structure qui s’autoprotège et la couche se densifie jusqu’à devenir un véritable matériau.

> Le dépôt de calcaire est ensuite colonisé par les algues et les coraux. Une fois suffisamment épaisse, cette concrétion de calcaire peut être travaillée et sculptée.

Ce projet est animé par le designer David Enon et les premiers objets ont été réalisés par les étudiants de l’Ecole Supérieure d’Art de La Réunion. Il s'agit d’un banc et d’un abri pour les tortues, qui trouveront une utilisation directe à Kélonia. D’autres éléments créés par les étudiants sont également en phase de concrétionnement.

Le projet mis en place dans les canaux et bassins de Kélonia est visible par le public qui pourra également voir l’évolution de la colonisation des structures métalliques.

Il s’agit d’un test en vue d’étudier la possibilité de créer des unités de production qui pourraient être implantées dans le milieu naturel afin d'associer création de récifs artificiels et production de mobilier.

Plus d'infos sur le projet Mineral Accretion Furniture ici : http://david.enon.free.fr/vrac/Mineral%20Accretion%20Furniture/


Kélonia dans 10 ans

Dans le cadre des opérations mises en place pour les 10 ans de Kélonia, les élèves du Lycée professionnel François de Mahy de St Pierre travaillent sur la prochaine exposition qu'accueillera Kélonia, intitulée "Kélonia 2026 » 

Après avoir visité Kélonia et parrainé une tortue équipée d’une balise Argos,  les élèves doivent maintenant exprimer leur vision de Kélonia dans 10 ans...

La convention signée entre Réunion des Musées Régionaux et le Lycée prévoit des échanges réguliers entre Kélonia, l’équipe enseignante et les élèves jusqu’à la présentation de l’exposition en mai 2017... ce qui clôturera l’année anniversaire de Kélonia.

Avant le départ en vacances, les élèves ont fait un point d’étape sur leur travaux. L’occasion d’un échange avec les élèves et de découvrir les premières esquisses dont nous vous faisons partager un avant-goût (cliquez sur la vignette pour lancer le diaporama.


Conservation des tortues marines d’Afrique Centrale

Le RASTOMA (Réseau des Acteurs pour la Sauvegarde des Tortues Marines en Afrique Centrale) a financé le voyage de Rodrigue Ngafack de l'AMMCO (African Marine Mammals Conservation Organization), pour une formation à Kélonia afin de renforcer les capacités des acteurs de la conservation de la Mégafaune d’Afrique Centrale, sur le suivi des tortues marines.

Le RASTOMA a retenu Kélonia qui permet de regrouper sur un même site des compétences sur le suivi des tortues (suivi aérien, photo-identification, balises Argos), la gestion de Base de données (TORSOOI), la restauration des habitats (revégétalisation des plages de ponte), la sensibilisation du public (circuit de visite et ateliers pédagogiques, science participative) et les soins aux tortues (Centre de soins).

Ce fut l'occasion hier soir pour Rodrigue Ngafack de présenter les actions de "Recherche et conservation des tortues marines en Afrique Centrale" lors d’une conférence présenté par :

Rodrigue Ngafack est Projet Manager (African Marine Mammals Conservation Organization, AMMCO) et Secrétaire Adjoint (Réseau des Acteurs pour la Sauvegarde des Tortues Marines en Afrique Centrale, RASTOMA).

L’état de la recherche et de la conservation des tortues marines en Afrique Centrale reste très lié aux capacités financières et techniques des pays concernés. Néanmoins, plusieurs travaux menés dans la région depuis les années 1990 confirment  que sur les 7 espèces connues de tortues marines, 4 visitent très régulièrement la côte atlantique de l’Afrique centrale : la tortue luth, la tortue olivâtre, la tortue imbriquée et la tortue verte. 

Conscient des capacités opérationnelles limitées et du caractère migrateur des tortues marines, AMMCO s’est joint à plusieurs ONG’s d’Afrique Centrale pour fédérer leurs efforts et apporter une réponse sous-régionale aux problématiques transversales de conservation des tortues marines : ainsi est né le Réseau des Acteurs pour la Sauvegarde des Tortues Marines en Afrique centrale, RASTOMA. A ce jour, le RASTOMA compte une trentaine de membres dont  huit ONG’s repartis dans 5 pays.


Un nouveau véhicule pour le Centre de soins

L’équipe de Kélonia est heureuse d'avoir accueilli un tout nouveau fourgon aux couleurs du Centre de soins. Le précédent fourgon avait rendu 8 années de bons et loyaux services... 

Illustration du logo : Méo.


Le veloutier et les abeilles

< Les premières pluies de la saison sont arrivées à St Leu et aussitôt les veloutiers accentuent leur floraison… ce qui fait le bonheur des abeilles qui profitent de l’aubaine !!!

Les veloutiers sont parmi les espèces les plus méllifères de La Réunion. Et la multiplication des veloutiers sur le littoral, grâce au programme de restauration de la végétation littorale mené par Kélonia et l’ONF avec la participation du CBNM, pourra peut-être aboutir à la production d’un miel endémique : le miel de veloutier.

Kélonia a installé une ruche pour tenter cette production avec un apiculteur de l’ouest. Résultat dans quelques semaines...


Conférence à Alternatiba 

Le 4 décembre, Kélonia - Centre d'étude et de découvertes des tortues marines, a participé à la manifestation Alternatiba Péi à La Possession en proposant une conférence. Celle-ci traitait de la restauration des plages de ponte à La Réunion.

Alors que les pontes sont devenues rares sur notre île, des signes positifs existent et il est possible d’agir pour favoriser le retour de nouvelles pontes. La restauration végétale des plages est une mesure phare pour cela. De nouvelles restaurations sont prévues en 2017 dans le cadre notamment des mesures compensatoires de la NRL, et nous ferons appel aux bénévoles pour participer à ces actions...


Formation des éco-guides à Mohéli

Mohéli, dans l'archipel des Comores est une "île nature", un haut lieu de la biodiversité. A travers son Parc Marin, Mohéli a fait le choix de "l'éco-tourisme" : un développement économique qui inclut les populations locales tout en contribuant à la protection de l'environnement.

C’est dans cette perspective que, du 18 novembre au 2 décembre, Kéonia était sur place pour former les éco-guides de l'île. Ce projet fait partie du Programme d'Appui à la Formation Technique et Professionnelle (PAFTP) financé par l'Union Européenne et mis en œuvre par l'Association pour le Développement Socio-Economique d'Itsamia (ADSEI).

Grâce à ce projet, 12 personnes venant de 9 villages différents ont été formées à la biodiversité marine et notamment à l'observation responsable de la faune sauvage et des tortues marines qui viennent pondre quotidiennement sur les plages de l'île. ces cours théoriques étaient complétés par des travaux pratiques.


Coopération Réunion / Comores

Jeudi 1 décembre 2016, le Président de la Région Réunion et le Ministre des affaires étrangères de l’Union des Comores ont signé un accord cadre de coopération.

La signature a été suivie d’une réunion de travail entre les partenaires comoriens et réunionnais, pour présenter les actions de coopération menées ces dernières années, et définir les actions à développer dans le cadre du dispositif INTERREG de l’Union Européenne, dont la Région Réunion est l’organe de gestion.

Les actions communes sur les tortues marines qui ont démarré en 1998 et se poursuivent encore aujourd’hui sont une parfaite illustration de ce que peut-être la coopération entre La Réunion et les Comores.

l'équipe de Kélonia est intervenue sur une formation pour la mise en place de circuits éco-touristiques au Parc de Mohéli. L’objectif est de mettre en place des programmes de valorisation des ressources naturelles de l’île de Mohéli. Parmi ces ressources, la plus emblématique est la tortue marine : plus de 3000 femelles viennent chaque année se reproduire à Itsamia, à l’Est du Parc Marin de Mohéli.

Le Parc Marin de Mohéli est également connu pour ses dugongs, ses chauve-souris géantes de Livingstone et ses baleines… une faune marine et des paysages exceptionnels !!!