Partenariat international

science-savoir

A la fin du mois de juillet 2015 du côté de Ste Rose, l'équipe de Kélonia a organisé la dernière sortie pour le programme EGETOMER (Etude de la génétique des tortues marines de La Réunion) financé par la DEAL. Une sortie en mer à laquelle a pu participer Kate Mansfield, de l’University of Central Florida.

La scientifique américaine a ainsi pu découvrir ce programme Kélonia/Ifremer avec la participation de la BNOI (Brigade Nature Océan Indien). Dans le cadre de ce programme, ce sont pas moins de  44 tortues vertes et 11 tortues imbriquées qui ont été capturées pour être baguées, photo-identifiées, mesurées et pesées. Des prélèvements de sang, de peau et d’écailles réalisés sur chaque tortue vont être analysés. Ils permettront de caractériser génétiquement les tortues de La Réunion et de connaitre les éventuels liens avec les populations de tortues des autres sites de l’Océan indien.

Pour clôturer ce programme EGETOMER, une tortue imbriquée de Ste Rose a été équipée d’une balise Argos-GPS qui permettra de suivre ses déplacements à fine échelle et de comprendre pourquoi Ste Rose est un site privilégié pour cette espèce de tortue marine particulièrement menacée (Danger critique d’extinction sur la Liste Rouge Réunion de l’UICN).