Restauration des machines de l’usine Stella

science-savoir

En 2013, à l’occasion du chantier de réhabilitation du musée Stella Matutina, une partie des machines de l’ancienne usine encore en place dans le musée a fait l’objet d’une campagne de restauration.

Cette campagne se poursuit aujourd’hui et concerne des pièces qui n’avaient pas été restaurées lors de la première phase.

Ces pièces sont dans un bon état de conservation, mais sont encrassées et présentent ponctuellement des traces de corrosion sur la surface.

L’état des pièces permet de ce fait une restauration a minima, dont l’objectif est de redonner un aspect propre et lisible à ces machines.


    SEPTEMBRE 2017Les machines concernées, exposées dans le parcours du musée Stella Matutina, sont les évaporateurs et réchauffeurs.

    Cet ensemble de machines prend place dans la chaîne opératoire de fabrication du sucre :

    L’évaporateur permet à l’eau contenue dans le jus de s’évaporer. Le jus épuré circule dans un faisceau de tubes chauffés à la vapeur qui permet d’obtenir du sirop sans risques de caramélisation.

     Dans les réchauffeurs : le vesou est porté à ébullition avant clarification. Les six réchauffeurs de marque « Fives‐Lille » sont des cuves où le jus circule dans un faisceau de tubes chauffés à la vapeur. Le jus mélangé au lait de chaux y est porté à une température minimale de 95°C pour améliorer la défécation (épuration). 

    La durée des travaux est estimée à 3 semaines à partir du lundi 4 septembre. Les pièces étant localisées au-dessus de la boutique du musée, celle-ci est provisoirement déplacée et réaménagée pendant la durée des travaux. Veuillez nous excuser pour la gêne occasionnée.


    MARS 2017Les machines concernées, exposées dans le parcours du musée Stella Matutina sont :

    • Ensemble coupe-cannes, Schredder, séparateur magnétique
    • Balance à jus
    • Malaxeur 1
    • Malaxeur 2
    • Centrifugeuses

    Cliquez sur l'image ci-dessus pour voir toutes les machines


    Dans leur ensemble, les travaux effectués, selon les pièces, ont consisté en :

    • Dépoussiérage et nettoyage
    • Traitements ponctuels (selon traces de corrosion)
    • Protection
    • Peinture

    L’objectif final des traitements est de redonner un aspect de propreté aux machines, afin qu’elles s’intègrent mieux au reste de l’usine qui a fait l'objet d'un traitement lors du chantier de réhabilitation du musée.

    La remise en peinture a également permis de redonner de la lisibilité à ces machines, grâce notamment à l’application d’un code couleur déjà en vigueur dans les autres pièces.


    En images : la restauration de ces machines

    Crédit Photos : A. Jean-Jacques / Région Réunion