Rosalia et Emilie prennent le large

science-savoir

Les 22 et 23 juillet 2016, l'équipe de Kélonia a procédé a deux remises en liberté de tortues caouannes qui avaient été prises en charge au Centre de soins. C'est sous les yeux émerveillés de leurs marraines et parrains que Rosalia et Emilie ont retrouvé l'océan. Bon voyage à toutes les deux !


Le 22 juillet : Rosalia.

Les gagnants du concours organisé par Kélonia pendant les Journées des Tortues Marines 2016 (les 2 et 3 juillet) ont raccompagné la tortue caouanne "Rosalia" à la mer ce matin.

Le soleil et la faible houle ont permis de réunir des conditions idéales pour cette opération.

Après presque 2 ans au Centre de soins de Kélonia, Rosalia a été déclarée apte à rejoindre l’océan. Elle pèse maintenant 60kg et mesure 75cm de longueur de carapace.

Comme ses soeurs caouannes qui ont été suivies par balise Argos, elle devrait rapidement quitter les côtes réunionnaises pour rejoindre le large et poursuivre sa migration vers la péninsule arabique où elle ira se reproduire.

Rosalia sera reconnaissable grâce à sa bague RE0056 (RE pour Réunion et 0056 son numéro d’identification) et grâce à la photo-identification (photos des profils de la tête qui sont spécifiques, au même titre que les empreintes digitales chez l’Homme).

Mais Rosalia n’était pas seule dans le lagon ce matin. Rapidement, un autre visiteur s’est invité : un canard blanc intrigué par le spectacle est venu à la nage se mêler aux marraines et parrains de la tortue.



Le 23 juillet : Emilie.

Malgré la marée basse, "Emilie" la jeune tortue caouanne a retrouvé l’océan ce matin, sous les yeux (et les caméras, smartphones et appareils photos) de ses marraines et parrains, gagnants du concours organisé par Kélonia pendant les Journées des Tortues Marines 2016 (les 2 et 3 juillet).

Mais avant de retrouver le large, Emilie s’est offert une balade dans le lagon de la Pointe des Châteaux.

Munie de sa bague RE0097 Emilie devrait rapidement repartir au large reprendre sa migration vers Oman ou l’Afrique du Sud où elle se reproduira dans quelques années.