Symposium annuel sur la Biologie et la Conservation des Tortues marines

science-savoir

Du 29 février au 4 mars 2016, l'équipe scientifique de Kélonia a participé au 36ème Symposium annuel sur la Biologie et la Conservation des Tortues marines, à Lima (Pérou).

Un symposium intense comme chaque année, avec plusieurs présentations de l'équipe de Kélonia en séance plénière. Ces présentations et interventions ont reçu un bon accueil de la part des participants.

Mayeul Dalleau, qui a soutenu sa thèse en novembre 2014 à l’Université de La Réunion, a présenté une partie des résultats du programme COCA-LOCA sur les tortues caouanne, porté par Kélonia. La qualité des résultats et les animations de dérive et de modélisation ont été bien reçues  l'assistance. Rappelons que le programme COCA-LOCA est financé par l’AFP (Agence Française de Développement) et qu'il a permis un partenariat avec Oman, le Mozambique, l’Afrique du Sud, les pêcheurs palangriers réunionnais, et CLS Argos sur la modélisation des déplacements océaniques de cette espèce dans l’Océan indien.

La présentation "Plastiques" de Claire Jean, Ingénieur de recherche à Kélonia, concernait les déchets plastiques ingérés par les tortues marines accueillies au centre de soins de Kélonia. Son étude met en évidence une augmentation significative des quantités de déchets ingérés au fil des années.
Les valeurs n'ont pas atteint de record, notamment par rapport à ce que l’on peut observer en Amérique du Sud, où des kilos de plastique sont retrouvés dans les jeunes tortues vertes. Mais l'augmentation est assez importante à La Réunion, non démontrée encore de manière significative ailleurs. Ces données et résultats offrent des perspectives de publications dans des revues telles que Marine Pollution Bulletin ou MEPS.

Le film « The eye of the turtle » a été diffusé lors de la soirée vidéo. Les Professeurs Alan Bolten et Karen Bjorndal, de l'Université de Floride, ont particulièrement apprécié le documentaire, et ont réaffirmé leur intérêt pour la collaboration avec l'équipe de Kélonia sur les isotopes !

L’atelier de travail dédié à la photo-identification, co-animé par Claire Jean, a été un franc succès, avec près de 40 participants. Plusieurs intervenants ont présenté leurs travaux, dont l’équipe d’IBEIS qui a fait la démonstration du logiciel de reconnaissance entièrement automatisée des tortues marines, en cours de développement.

Pour finir, les participants se sont exprimés au cours d’une discussion intitulée « dreams and needs » dans la perspective de la mise en oeuvre d’une base de données internationale, développée en partenariat avec WWF et le SWOT.