Une tortue de déchets…

science-savoir

Une nouvelle tortue est arrivée à Kélonia à cause des déchets jetés dans notre environnement !

Mais cette tortue-là est le fruit du travail des Eco-délégués du Lycée Georges Brassens (Ste Clotilde), qui ont participé à un atelier artistique ayant pour thème le Développement Durable.

C’est le ramassage régulier des déchets autour du Lycée qui a fourni la matière première pour la fabrication de cette tortue grandeur nature.

La créativité des élèves et de l’équipe enseignante est en tout point remarquable, mais la quantité de déchets ramassés montre que le travail de sensibilisation pour une gestion efficace des déchets doit être poursuivi, afin de réduire les emballages et faire en sorte qu’ils ne se retrouvent plus dans notre environnement.

Pour rappel : plus de 90% des tortues accueillies au Centre de soins de Kélonia ont des déchets en plastique dans le tube digestif qui peuvent entraîner leur mort.


Le projet des élèves et des enseignants : la "Tortue Junk Art".

"Nous travaillons dans cet atelier autour de la problématique des déchets afin de sensibiliser à la nécessité du recyclage et au respect de la nature. Nous organisons régulièrement des ramassages de bouteilles en plastique et autres déchets autour du lycée afin de les remettre dans le circuit de recyclage ou de les utiliser pour  créer des œuvres.

Ces productions sont exposées lors de la journée Développement Durable qui a lieu au lycée une fois par an et à laquelle sont conviés de nombreux acteurs et partenaires en matière de Développement Durable.

Comment la tortue a-t-elle été fabriquée ?

Nous avons utilisé pour la structure un vieux cadre de tricycle sur lequel nous avons assemblé des petites bouteilles de soda en plastique. Pour la finition du ventre nous avons utilisé toutes sortes de morceaux d'emballages plastique. Pour la carapace nous avons utilisé des canettes en métal."