Une tortue imbriquée victime de pêche accidentelle

science-savoir

Dans la matinée du dimanche 26 avril 2015, une jeune tortue a été découverte flottant en surface dans le lagon de l’Ermitage, au niveau du restaurant Copacabana.

Récupérée par des baigneurs, la tortue morte a été amenée à Kélonia. La cause du décès semble liée à l’ingestion d’un hameçon, car plus de 2 mètres de fil de pêche sortaient du bec de l’animal.

Il s‘agit d’une jeune tortue imbriquée (Eretmochelys imbricata), son poids étant de 4,85kg et sa carapace mesurant 35cm.

A cet âge, les jeunes tortues quittent le large pour venir se nourrir sur le récif corallien. Cette tortue a sans doute été attirée par l’appât présent sur l’hameçon.

Une autopsie de cette tortue sera réalisée début mai, et des prélèvements de tissus permettront de compléter les données génétiques et isotopiques en cours de collecte sur les tortues marines de la Réunion, dans le cadre d’un programme mené par Kélonia et Ifremer avec la contribution du laboratoire d’Ecologie marine de l’Université de la Réunion.

Ce programme permettra à terme de savoir à quelle population appartiennent les tortues imbriquées de La Réunion, où cette espèce n’a jamais été décrite en reproduction alors qu’elle est une habitante régulière des récifs coralliens.


A NOTER : Si vous êtes confronté(e) à un cas similaire de tortue ayant ingéré un hameçon, il vous faut amener la tortue au Centre de soins de Kélonia : une opération permet de retirer l’hameçon et de sauver la tortue. Le taux de survie est de plus de 80% pour ces interventions qui se font sous anesthésie générale.